Les normes de largeur de passage pour un fauteuil roulant

largeur de passage pour un fauteuil roulant

Afin de simplifier l’accès des habitations et des bâtiments publics aux personnes à mobilité réduite, une loi a été mise en vigueur. Ainsi, depuis le vote de la loi, certaines normes sont à respecter, notamment en ce qui concerne la largeur de passage pour un fauteuil roulant. Pour en savoir plus, lisez cet article.

Certaines normes à respecter pour un logement individuel

Depuis fin novembre 2007, toutes les demeures individuelles neuves, bâties en vue d’être louées ou mises à la revente, sont sujettes à la loi relative au handicap. Dans cette perspective, elles doivent comporter une porte d’entrée correspondant à des conditions d’accessibilité :

  • Dispositif d’ouverture facile à manipuler ;
  • Largeur de portes suffisante pour la circulation d’une chaise roulante ;
  • Hauteur maximale d’un seuil ne devant pas dépasser 20 mm ;
  • Espace suffisant autour de la porte pour réaliser des manœuvres avec le fauteuil roulant.

Dans les établissements publics, la norme est aussi valable pour les ascenseurs. À titre d’exemple, la hauteur des boutons de l’ascenseur ne doit pas excéder 1,30 m. Et tout comme la porte, sa largeur de passage pour un fauteuil roulant doit se conformer aux mesures prescrites par la loi.

La largeur de passage pour un fauteuil roulant : les points à connaître

La norme handicapée impose certaines mesures précises. Ce, pour permettre à une personne à mobilité réduite qui circule en fauteuil roulant de passer à travers une porte sans difficulté. Ainsi, elle exige une largeur minimale de 90 cm, avec un passage de 83 cm, quand le battant s’ouvre à 90°. Telle est la règle concernant la largeur de passage pour un fauteuil roulant.

Et bien évidemment, l’espace situé tout autour de la porte doit être suffisamment large pour que la personne handicapée puisse manier aisément son fauteuil roulant. En outre, pour une porte qu’il faut pousser, ce qui est le cas pour la majorité des portes d’entrée, un rectangle au pied de la porte marque généralement l’espace.

Les normes de largeur de passage pour un fauteuil roulant

Autres règlementations liées aux serrures et poignées de porte

Mis à part la largeur de passage pour un fauteuil roulant, pour simplifier la tâche aux personnes à mobilité réduite, les systèmes d’ouverture, en particulier les serrures et les poignées, doivent être faciles d’accès. Cela doit tenir compte du fait que la personne handicapée se tient en position assise. D’après la norme en vigueur, la poignée doit se trouver à une hauteur comprise en 90 cm et 130 cm du sol.

Par ailleurs, l’effort fourni par la personne à mobilité réduite doit être inférieur à 5 kg pour manœuvrer la poignée et ceci, grâce à un mouvement de pression simple, de haut en bas. Quant à la poignée, son choix doit respecter divers critères. La hauteur à laquelle la poignée se place fait partie de ces critères. Qu’il s’agisse d’une poignée rallongée ou coudée, celle-ci se disposera impérativement à au moins 40 cm d’un obstacle comme une cloison ou un mur .

Pour ce qui est de la serrure, elle devra se situer au minimum à 30 cm de tout obstacle. D’autre part, si la porte se compose d’une gâche électrique, l’accès au dispositif d’ouverture doit être aisé pour la personne qui se déplace en fauteuil roulant. Celle-ci doit pouvoir se servir d’un visiophone, d’un digicode ou d’un quelconque bouton sans rencontrer aucune difficulté.